Le Grozon

Il prend vie grâce à plusieurs sources, les plus importantes se situent sur la commune de Boffres à Fontbarlet, Chalan et les Fans.
Des sources à la confluence avec le Doux, sa longueur totale est de 16 kms, ses principaux affluents ont une longueur totale d’environ 4 kms ce qui représente une surface en eau de 8 hectares alimentée par un bassin versant de 34 km2.
Le peuplement piscicole est de nature intermédiaire : dans la partie amont (plaine du temple) la truite « fario » partage l’espace avec le vairon, puis en aval, vers le village de St Barthélémy, le blageon , le chevesne , le goujon font leur apparition. Dans les affluents, seule la truite « fario » et l’écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) sont présentent. En revanche , sur le Grozon, en aval du lieu dit « Fréchure », jusqu’à la confluence avec le Doux, nous pouvons remarquer une population importante d’écrevisses « Signal » où de Californie (Pacifastacus leniusculus), espèce envahissante, pêchable de l’ouverture à la fermeture de la pêche en 1ére catégorie. Une fois capturée, cette écrevisse ne peut être transportée vivante. Pour info et afin de pouvoir les identifier consultez :(en cours )

Pour accéder à la vallée du Grozon, à partir de Lamastre, prendre direction Valence, la départementale suit la rivière jusqu’au village de Grozon, puis direction Vernoux.
Pour le pêcher, les locaux utilisent le lombric, d’autres, la teigne. En Mai/Juin, le lancer léger donne de bons résultats, mais le vairon manié où dandiné reste la pêche de la saison estivale. Quoi qu’il en soit, cette rivière reste capricieuse et les captures ne sont jamais garanties.

Depuis 2006, le village de Grozon s’est doté d’une Unité de depollution des eaux sur lits de roseaux, gage d’engagement de la municipalité pour l’environnement. L’Unité de dépollution du village de Saint Barthelemy , également sur lits de roseaux, est en fonctionnement depuis l’été 2008.

Comments are closed.